22 Juin 2017

Prix CNSA 2017

Le Jury du Prix CNSA Lieux de Vie Collectifs & Autonomie 2017, s'est réuni le mercredi 31 mai. 31 dossiers ont été présentés pour le concours d'idées pour la conception d'un lieu de vie collectif pour personnes âgées. 

www.cnsa.fr

 

Le Prix Lieux de Vie Collectifs & Autonomie  a été décerné à une équipe d'étudiantes de l'École Nationale d'Architecture de Montpellier.

→ Virginie SABIN
→ Alaïs TAGLIARINO
→ Pauline BALLESTER 

A ce titre, elles bénéficient d'une dotation de 8 000 €, financée par la Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie.

 

 

Le jury a également décerné la mention spéciale du Prix Lieux de Vie Collectifs & Autonomie à une équipe d'étudiants de l'Ecole Nationale d'Architecture de Montpellier.

→ Déborah COHEN
→ Adrien CARBONI
→ Mathieu LOMBARDI 

A ce titre, ils bénéficient d'une dotation de 4 000 €, financée par la Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie.

 

Sujet du concours 

Tous les ans, le concours d’idées fait appel à la créativité des étudiants en architecture pour inventer les maisons de retraite de demain. Le projet consiste en la proposition d’idées novatrices pour la conception d’un projet architectural permanent ou temporaire porposant un environnement qui réponde mieux aux besoins de vie et de santé des résidents et à leurs attentes, en préservant leurs capacités d’autonomie et en favorisant leurs possibilités de vie sociale.

 

  

2 prix pour l'ENSAM

PAULETTE AU VILLAGE

Dans ce projet il s'agit de créer un nouveau lieu de vie au coeur des villages, un projet commun et solide qui fonctionnera sur le long terme grâce à l’implication de tous. Cet établissement se fractionne ainsi en quatre petites maisons réparties dans quatre des neufs villages afin de lutter contre le départ des aînés dans les EHPAD se situant dans les périphéries des villes du littoral. 

Le fonctionnement de l’établissement s’appuie sur les compétences locales et participe au maintien des petits commerces, en s’approvisionnant chez les producteurs locaux de la région.

SERRE DES SENS

Ce projet a pour but de proposer une forme de domesticité aux résidents afin de dynamiser les journées des résidents, en leur apportant une activité quotidienne. L'idée est celle d’intégrer les seniors à l’activité urbaine. Le projet est donc en totale interdépendance avec la ville. Sans la ville, le projet n’existe pas. l'axe moteur du projet est donc la serre. Celle-ci génère alors un nouveau lieu d’échange et de partage, en connexion avec la ville.