19 Juin 2015

Les compétences requises

Compétences / savoir-faire / savoir être
des futurs architectes 

1. Aptitude à concevoir des réalisations architecturales répondant à la fois aux exigences esthétiques et aux exigences techniques

2.Connaissance adéquate de l’histoire et des théories de l’architecture ainsi que des arts, des technologies et des sciences humaines connexes

3. Connaissance des beaux-arts en tant que facteurs susceptibles d’influer sur la qualité de la conception architecturale

4. Connaissance adéquate en ce qui concerne l’urbanisme, la planification et les techniques mises en oeuvre dans le processus de planification

5. Faculté de saisir les relations entre les hommes et les créations architecturales, d’une part, les créations architecturales et leur environnement, d’autre part, ainsi que la faculté de saisir la nécessité d’accorder entre eux créations architecturales et espaces en fonction des nécessités et de l’échelle humaine

6. Faculté de concevoir la profession d’architecte et son rôle dans la société, notamment en élaborant des projets compte tenu des facteurs sociaux

7. Connaissance des méthodes de recherche et de préparation du projet de construction

8. Connaissance des problèmes de conception structurale, de construction et de génie civil liés à la conception des bâtiments

9. Connaissance appropriée des problèmes physiques et des technologies ainsi que celle de la fonction des constructions, de manière à doter celles-ci de tous les éléments de confort intérieur et de protection climatique

10. Capacité technique lui permettant de concevoir des constructions satisfaisant aux exigences des usagers tout en respectant les limites imposées par les impératifs des budgets et des réglementations en matière de construction

11. Connaissance appropriée des industries, des organisations, des réglementations et des procédures intervenant lors de la concrétisation des projets en bâtiment et de l’intégration des plans dans la planification

L’évolution du programme pédagogique vise ainsi à une meilleure prise en compte de ces objectifs. Elle s'appuie sur les compétences existantes de l’ENSAM, pour les renforcer au travers de nouveaux recrutements.