20 Juin 2017

Les études d'architecture en France

Les écoles nationales supérieures d’architecture

En France, les études d’architecture sont dispensées par 23 établissements :

> vingt Écoles Nationales Supérieures d’Architecture (ENSA), établissements publics placés sous la tutelle conjointe du Ministère de la Culture et de la Communication, et du Ministère chargé de l’Enseignement Supérieur.

> une école privée, l'École Spéciale d'Architecture (ESA), dont les programmes sont habilités par le Ministère de la Culture et de la Communication et les diplômes validés conjointement par le MCC et le MESR.

> l'Institut National des Sciences Appliquées (INSA) de Strasbourg, école publique d'ingénieurs et d'architectes placé sous la tutelle du MESR.

> le Centre des Hautes Études de Chaillot (CEDHEC), département formation de la Cité de l'architecture et du patrimoine qui dispense une spécialisation à des architectes diplômés d'État.

Étudier dans les ENSA

Découvrez le quotidien des étudiants en École d'Architecture, à travers cette vidéo de la Fondation Culture et Diversité "24 heures en École d'Architecture", à retrouver ICI !

Les études d’architecture en France

Les études d’architecture sont, dans le cadre de l’harmonisation européenne des cursus de l’enseignement supérieur, organisées en trois cycles selon le système « LMD » (licence-master-doctorat).

Le premier cycle d’études, d’une durée de trois ans, conduit au diplôme d’études en architecture conférant grade de licence (DEEA). Ces trois années sont consacrées à l’acquisition des bases d’une culture architecturale, des processus de conception et de conduite du projet.

Le deuxième cycle d’études, d’une durée de deux ans, conduit au diplôme d’Etat d’architecte conférant grade de master (DEA). Ces deux années sont consacrées à la maîtrise des problématiques propres à l’architecture et préparent les étudiants aux différents modes d’exercice et domaines professionnels de l’architecture.

Une année complémentaire, comprenant une formation théorique de 150 heures minimum et une mise en situation professionnelle de six mois, conduit à l’habilitation de l’architecte diplômé d’Etat à l’exercice de la maîtrise d’œuvre en son nom propre (HMONP). Elle s’adresse aux détenteurs du diplôme d’Etat d’architecte ou d’un diplôme équivalent, souhaitant exercer les responsabilités de la maîtrise d’œuvre dans les conditions de la profession règlementée par la loi de 1977 sur l’architecture et s’inscrire à l’Ordre de architectes.

Des troisièmes cycles conduisent, soit au doctorat en architecture préparé en trois ans au sein des unités de recherche des ENSA, soit à des diplômes préparés en 1 ou 2 ans : diplômes de spécialisation et d’approfondissement en architecture (DSA) et diplômes propres aux écoles d’architecture (DPEA).

(source : « Les études supérieures d’architecture en France », Ministère de la culture et de la communication, 2011)