Sélectionner une page

ARTS PLASTIQUES

UNE SIGNALÉTIQUE POUR RÊVER SANS SE PERDRE

L’École Nationale Supérieure d’architecture de Montpellier (ENSAM) a travaillé à une signalétique pour aider le visiteur dans sa déambulation.

Faire de l’architecture c’est souvent savoir tirer le meilleur parti des contraintes.
Il était donc tout à fait intéressant de proposer aux étudiants de troisième année de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier, de s’occuper de ce problème concret qu’est la signalétique d’un évènement qui regarde l’architecture.
Encadrés par leur enseignant Eric Watier, les étudiants sont donc partis des contraintes (de fabrication, de site, de coût) pour penser leur projet.
Réalisé collectivement, il privilégie une lecture claire (choix d’une police inspirée d’Adrian Frutiger) et un contraste franc entre un matériau industriel (blanc) et les fonds bruts que sont les murs de la chartreuse et certains supports réalisés en aggloméré de bois.

EXTRAITS

S4 Arts plastiques
groupe Torne

ACCROCHAGE DE FIN DE SEMESTRE

Jusqu’au 15 mai 2017 salle des rencontres

LES ÉTUDIANTS
« Partant de la lecture d’un corpus d’auteurs, chacun de nous s’est approprié un ou plusieurs textes. Les mots ont nourri un travail plastique, construit entre la littérature, la manipulation et l’échange. « 

LA GALERIE IMAGINÉE

ou

penser l’espace avec les oeuvres montrées comme point de départ

 

 

Facebook
Instagram

S'inscrire à notre Newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles de l'ENSAM.

Vous vous êtes inscrit avec succès