24 Avr. 2017

Historique

Vignette équerre argent

Montpellier

1903

L’École nationale supérieure d’architecture de Montpellier, dénommée « Ecole d’architecture du Languedoc-Roussillon » jusqu’en 2005, est issue de l’ancien atelier extérieur de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts ; elle a été rattachée en 1903 à l’atelier de Marseille érigé alors en École régionale d’architecture, comme la plupart des ateliers de province. En 1968, à l’éclatement des structures de l’École des Beaux-Arts, l’atelier de Montpellier, dans le cadre de la création de 22 Unités pédagogiques d’architecture (UPA) réparties sur le territoire national, a acquis une existence officielle et autonome, ouverte sur un renouveau de l’enseignement de l’architecture. L’établissement a enfin été érigé en établissement public administratif national en 1986.

1969

Le bâtiment initial

Dès 1969, l’école s’est implantée à proximité du nouveau campus universitaire des facultés des Sciences et des Lettres, dans le quartier résidentiel du "Plan des Quatre-Seigneurs".

Le bâtiment initial de l’École d’architecture de Montpellier a été construit entre 1976 et 1978, à proximité d'un bâtiment dénommé "Collège des Ecossais", édifié dans les années 1930 sur un terrain acquis en 1924 par Patrick Geddes, célèbre urbaniste écossais. Il est l’œuvre conjointe d’enseignants et d’étudiants de l’école. Les concepteurs entendant exprimer dans leur architecture toute la générosité d’une pensée du projet alors fondée sur le dialogue, la critique inventive et le débat d’idées, ce bâtiment est composé de vastes ateliers ouverts sur deux grands volumes d’expositions, totalement adaptés à la l’activité d’un établissement d’enseignement de l’architecture bien qu’historiquement « datés ».

2003

L’extension

Construit pour un effectif de 350 étudiants, le bâtiment initial s’est avéré de plus en plus exigu au fur et à mesure que le nombre d’étudiants augmentait, pour atteindre environ 600 étudiants en 1995. Son extension a été décidée dans le cadre de l’important programme de travaux immobiliers engagé par le ministère de la culture et de la communication à partir de 1996 pour l’ensemble des écoles d’architecture.

A l’issue d’un concours d’architecture lancé en 1998, le projet des architectes Jacques Sbriglio et Jean-Louis Duchier a été retenu. Le chantier s’est déroulé de 2002 à 2004, faisant passer la surface de 5 338 m² à 7 886 m² de surface hors œuvre nette (proche des 10m2 à l’étudiant fixés comme standard européen), répartie en trois volumes disposés autour du bâtiment d’origine. L’opération a ensuite été complétée, en 2005-2006, par l’extension et la restructuration du centre de documentation, réalisée sous maîtrise d’ouvrage de l’ENSAM elle-même.

2012-2013

Mise aux normes d’accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées.

La Réunion

1988

Création de l’antenne à l'Île de La Réunion à l’initiative conjointe des collectivités territoriales, notamment du Conseil Général de La Réunion et d’enseignants de l’école d’architecture du Languedoc-Roussillon, sur proposition du Ministère de l’équipement et du logement, alors ministère de tutelle des établissements d’enseignement de l’architecture. L’antenne s’installe à Saint-Denis de La Réunion, dans les locaux d’une ancienne sucrerie, mis à disposition par le Conseil Général.

Elle dispense les deux années du premier cycle des études d’architecture, qui se déroulent sur six ans et sont sanctionnées par le diplôme d’architecte DPLG.

2002

Installation de l’antenne de La Réunion dans la ville du Port, située à 25 km environ de Saint-Denis, dans des locaux neufs, conçus et dessinés par « Architecture Studio », partagés avec l'Ecole Supérieure d’art de La Réunion.

2005

Réforme des études d’architecture, dite « réforme LMD ».

« L’Ecole d’architecture du Languedoc-Roussillon » devient « l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Montpellier ».

2008

Ouverture de la troisième année du cycle licence à l’antenne de La Réunion.

2010

Signature d’une convention triennale quadripartite de partenariat entre l’ENSAM, le Conseil Régional de La Réunion, le Conseil Général de La Réunion et la Ville du Port, pour le fonctionnement de l’antenne régionale de l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Montpellier à La Réunion.