Sélectionner une page

QUAND L’ART CONTEMPORAIN S’INTÉRESSE À L’ÉCONOMIE :
ESPACES DE TRAVAIL & FORMES ÉCONOMIQUES EN QUESTION

 

CAROLINE BACH

RÉSUMÉ

Dans un monde urbain aujourd’hui façonné par l’économie, les artistes s’emparent des espaces configurés par l’activité économique, des espaces de travail au sein de l’entreprise jusqu’au marché en passant par les espaces intermédiaires comme la maison, lieu de consommation.

La recherche s’articule ici autour de trois axes : le travail, la terre et la monnaie, lesquels font référence aux trois « marchandises fictives » décrites par l’économiste Karl Polanyi.
Le travail évolue entre deux pôles : la nécessité et la liberté. La question du travail domestique et les œuvres de Florence Paradeis et de Mierle Laderman Ukeles servent de point de départ pour analyser cette polarité.
La terre est transformée par la production et la circulation de marchandises : c’est l’espace mondialisé et dégradé par nos modes de vie.
La monnaie et la financiarisation se trouvent au cœur de notre société néolibérale et capitaliste.
Elles révèlent les inégalités et la course effrénée à l’enrichissement.

Nous terminons avec « l’artiste-libéré » (en référence à l’entreprise-libérée) comme Philippe Parreno.

Que ce soit à travers les lieux de pouvoir, à travers des cartographies, des flux ou des dispositifs explorant à grande échelle la mondialisation des échanges, ou que cela soit à une autre échelle, à travers les espaces et conditions de travail, ces artistes, à leur façon, s’inscrivent parfaitement dans le courant hétérodoxe, qui revendique la pluralité des approches de l’économie. Grâce aux artistes nous appréhendons les espaces avec d’autres outils que ceux fournis par les économistes.

ÉCOLE DOCTORALE ET LABORATOIRES

Thèse délivrée par l’Université Paul Valéry Montpellier 3 et l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier.
École Doctorale 58 Langues, Littératures, Cultures, Civilisations LLCC

Travaux réalisés au sein du Laboratoire Innovation Formes Architectures Milieux (LIFAM)

Spécialité Architecture / option Histoire de l’art

Thèse dirigée par
Frédérique VILLEMUR, ENSA Montpellier

COMPOSITION DU JURY

Frédérique VILLEMUR, Professeure HDR, ENSA de Montpellier, directrice de thèse
Isabelle ALZIEU, Professeure, Université Toulouse Jean-Jaurès, rapporteure,
Michelle DEBAT, Professeure, Université Paris 8, rapporteure
Bernard SALIGNON, Professeur émérite, Université Paul-Valéry Montpellier 3, examinateur

SOUTENANCE DE THÈSE
EN ARCHITECTURE

JEU. 12.12.2019 à 14H
Université Paul-Valéry Montpellier 3
Site Saint-Charles Salle 003

S'inscrire à notre Newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles de l'ENSAM.

Vous vous êtes inscrit avec succès