Sélectionner une page

ESTHÉTIQUES DE L’UTOPIE
L’ARCHITECTURE INQUIÉTÉE PAR L’ART CONTEMPORAIN

 

MATTHIEU FOUNEAU

RÉSUMÉ

En 1516, l’humaniste anglais Thomas More écrit L’Utopie et nomme ainsi un genre à part entière qui, loin d’être une notion inédite, va questionner et secouer l’ensemble des champs artistiques et philosophiques.

À travers notre recherche, il s’agit d’approcher cet insaisissable « lieu de nulle part » par le prisme d’un travail interdisciplinaire où s’interrogent réciproquement architecture et art contemporain.
Il faut dès lors saisir l’utopie dans l’espace et le lieu propre de la contemporanéité et du contemporain qui, comme le souligne Giorgio Agamben est, « celui qui reçoit en plein visage le faisceau de ténèbres qui provient de son temps ».

Loin des attentes et des présupposés de l’Histoire et de la chronologie, nous tenterons d’entendre l’utopie au sein d’un maillage où s’interrogent et s’interpellent philosophie, esthétique, littérature, poésie, psychanalyse et, bien évidemment, architecture et arts plastiques.

Basé sur le modèle de la carte heuristique, où s’entremêlent les chemins qui ne mènent nulle part, il faut entrevoir cette recherche sous les traits d’une promenade intime, esthétique et poétique.
Promenade à la rencontre de motifs privilégiés tels que : le voyage, le naufrage, la porte, le seuil, le labyrinthe, la tour, l’arbre, la pyramide, l’île, le refuge, la grotte, la caverne ou encore le chantier, la ruine, le chez-soi, et cetera.

Enfin, il est nécessaire de noter que c’est à partir et à travers les œuvres d’art que cheminera notre propos, renforcé par leurs puissances poïétiques et poétiques intrinsèques qui sont aussi mises en acte au sein même de l’utopie.​

ÉCOLE DOCTORALE ET LABORATOIRES

Thèse délivrée par l’Université Paul Valéry Montpellier 3 et l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier.
École Doctorale 58 Langues, Littératures, Cultures, Civilisations LLCC

Travaux réalisés au sein du Laboratoire Innovation Formes Architectures Milieux (LIFAM)

Spécialité Architecture / option Histoire de l’art

Thèse dirigée par
Frédérique VILLEMUR, ENSA Montpellier

COMPOSITION DU JURY

Frédérique VILLEMUR, Professeure, HDR, ENSA Montpellier, directrice de thèse
Isabelle ALZIEU, Professeure, Université Jean -Jaurès Toulouse, rapporteure
Bruno QUEYSANNE, Professeur émérite, ENSA Grenoble, rapporteur
Benard SALIGNON, Professeur émérite, Université Paul-Valéry Montpellier 3, examinateur

SOUTENANCE DE THÈSE
EN ARCHITECTURE

MAR. 03.12.2018 à 14H
Université Paul-Valéry Montpellier 3
Site Saint-Charles Salle des Actes

S'inscrire à notre Newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles de l'ENSAM.

Vous vous êtes inscrit avec succès