Flat Preloader Icon patientez
Sélectionner une page

A découvrir à la médiathèque

la vie plus belle?

Gilles Rabin, Pascale Laborier – Berlin est une gare

Berlin est la fille de la Prusse et du chemin de fer qui s’aimèrent passionnément. Ici les trains qui sillonnent la ville participent au spectacle. Le passé militaire a façonné l’architecture, l’organisation urbaine et les infrastructures ferroviaires. Pour comprendre la capitale, il faut donc s’intéresser à sa gare. C’est là que Berlin devint métropole et que les années 20 s’épanouirent comme nulle part ailleurs. C’est là que l’Allemagne divisée par un mur, ouvrit sa frontière. Brecht, Biermann, Cohn-Bendit et Kohl s’y sont croisés. Les Rhénans blessés par le déclassement de Bonn y ont même installé une ambassade. Aujourd’hui la gentrification semble tout emporter, des boutiques en surnombre aux immeubles aseptisés. Berlin est une gare. Friedrichstraße est son ADN.

Cote : 711.432 BER
Notice ArchiRès

walker

Jason Bailey, Matt Zoller – Fun city cinema : New York City and the movies that made it 

Cet ouvrage donne aux lecteurs un aperçu approfondi de la façon dont l’ascension, la chute et la résurrection de New York ont ​​été capturées et relatées dans dix films emblématiques de Gotham sur dix décennies : The Jazz Singer (1927), King Kong (1933) , The Naked City (1948), Sweet Smell of Success (1957), Midnight Cowboy (1969), Taxi Driver (1976), Wall Street (1987), Kids (1995), 25th Hour (2002) et Frances Ha (2012 ). Une histoire visuelle d’une grande ville américaine en mouvement, Fun City Cinema révèle comment ces films classiques et cinéastes légendaires se sont inspirés de la granularité et de la splendeur de New York, créant ce que nous pouvons maintenant considérer comme des “documentaires accidentels” des modes de la ville. 

Cote : 79 NEW
Notice ArchiRès

Pour un catastrophisme éclairé

Damarice Amao, Emmanuelle Kouchner, Athina Alvarez…  –  Charlotte Perriand : politique du photomontage : comment voulons-nous vivre ?

Designer et architecte, Charlotte Perriand a, tout au long de sa carrière, oeuvré à l’amélioration des conditions de vie du plus grand nombre, imaginant un art d’habiter en lien avec la nature. Instrument d’observation du réel et outil efficace de communication visuelle, la photographie fut essentielle à sa démarche, en particulier dans les années 1930. Artiste engagée, Perriand utilise le photomontage monumental pour défendre sa conception du monde. Dénonçant, entre autres, l’habitat insalubre et la précarité quotidienne de ses contemporains, elle dessine les contours d’une vie meilleure et digne pour la classe ouvrière et paysanne, dans l’esprit du Front Populaire (éditeur).

Cote : 92 PER

Notice ArchiRès

bourse du commerce

Philippe Trétiack, Christian Sbeih – Poésie radicale

Comment appréhender la restructuration et la reconversion du patrimoine du XXe siècle à la lumière des enjeux environnementaux et sociétaux actuels ? Ce livre explore la démarche de l’agence DTACC Architectes, illustrée par une étude de cas, la tour Ibox, réalisée avec DATA. Comment faire d’une tour datée des années 70 un bâtiment vertueux du XXIe siècle ? Que respecter et conserver de son architecture, comment la magnifier et créer un quartier de ville accessible à tous ? Le défi est de taille. Pour le relever, l’architecture prend de la hauteur. Entre accès au public et toiture panoramique, histoire d’une renaissance.

Cote : 92 DTA
Notice ArchiRès

agoras contemporaines

Wojciech Chmielarz, Érik Veaux  – La cité des rêves 

Une résidence protégée de Varsovie se trouve brutalement plongée dans le drame : ce matin, au pied des immeubles modernes tout confort, le gardien a découvert un cadavre. Il s’agit d’une étudiante en journalisme. Pour Mortka, chargé de l’enquête avec l’aide de la lieutenante Suchocka, le coupable semble d’abord tout désigné. Mais ce qui paraît simple va prendre, à mesure des investigations, la portée d’un vaste scandale.Ici, comme dans une Pologne en miniature, politique et mafia, sexe et drogue, ambitions et aspirations, secrets et rêves parfois meurtriers se rencontrent…

Cote : 8 CHM
Notice ArchiRès 

s'ouvrent les portes de la ville

Allessandra Mattanza, Cécile Hermellin, John Brandler – Banksy : tout (ou presque) sur l’inconnu le plus célèbre au monde 

Qui est Banksy ? En réalité, la vraie question n’est pas de savoir qui il est, mais ce qu’il est, car c’est bien à travers son œuvre que son engagement, clair et sans ambiguïté, se révèle au monde.

Cote : 7.038 MAT
Notice ArchiRès

 

La transition, c'est maintenant

Bruno Phalip, Fabienne Chevallier, Marie-Françoise André…  – Pour une histoire de la restauration monumentale (XIXe-début XXe siècles) : un manifeste pour le temps présent 

Cet ouvrage apporte une vision renouvelée sur la restauration, et propose un manifeste pour le temps présent afin d’aller vers des interventions adoucies. Avant d’être une pratique, la restauration a été un concept en lien avec la recherche de sacralité. Les pratiques restauratrices se sont inscrites dans un temps long avant de connaître, au XIXe siècle, une accélération due à la montée des nations et à l’industrialisation. Les critiques ont abouti à instituer le principe d’authenticité dans la charte de Venise. Pour l’incarner dans le monde contemporain traversé par la question écologique, l’ouvrage offre un bilan des recherches récentes sur l’altération des matériaux et la bioprotection. L’enjeu est de remettre en question la séparation entre ordre minéral et ordre biologique.

Cote : 72.025 PHA
Notice ArchiRès

diener et dierner architects

Michaël Labbé – Aux alentours : regard écologique sur la ville

Métro, boulot, dodo. Le hamster pris au piège de sa roue, dans une cage de béton guère plus grande. Sans compter le réchauffement climatique et la pandémie : on étouffe. On se met à rêver du dehors, du grand air. La ville devient synonyme d’enfermement. Elle n’est plus perçue comme un espace d’émancipation, mais comme un environnement inhabitable. On a l’exode urbain. On veut la nature, mais sans les désagréments supposés de la campagne. Un environnement isolé et sauvage, mais sans fracture numérique s’il vous plaît. Une campagne de magazine. Urbains, décidément trop urbains… Retour à la réalité. Ouvrons les yeux, portons attention à ce qui se trouve alentour. Notre maison, notre rue, notre quartier. Là où nous avons tissé des liens avec ceux qui nous entourent, avec ce qui nous entoure. Un endroit non seulement dans lequel on vit, mais dont on vit. (d’après l’éditeur)

Cote : 711.14 LAB
Notice ArchiRès

 

sens de la ville

Cynthia Fleury  – Habiter le monde de l’anthropocène

Conférence prononcée, dans une version initiale, lors du colloque sur les complémentarités territoriales, « Pour des métropoles résilientes. Métropoles en transitions cherchent trajectoires territoriales », qui s’est tenu les 21 et 22 janvier 2021.
Ces deux journées ont permis des échanges sur la mise en place d’un nouveau récit métropolitain grâce aux transitions, et à la définition de nouvelles figures des métropoles. Au-delà d’une mission de complémentarité entre la métropole et les territoires qui l’environnent, et de réciprocité dans leurs échanges, les interrelations conditionnent le fait métropolitain lui-même, alors que l’action publique paraît dans la tourmente. ( d’après l’éditeur)

Cote : 504 FLE
Notice ArchiRès

walker

Guillaume Perrin – Les réseaux de chaleur : chauffer durablement les territoires urbains et ruraux

Si les énergies renouvelables électriques (éolien, photovoltaïque…) sont connues de tous et au centre de la transition énergétique, il faut garder en tête que 50 % de notre consommation d’énergie est destinée à un usage « chaleur », pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire. Penser d’abord aux énergies renouvelables thermiques est donc un réflexe structurant pour s’assurer de la durabilité des projets. La biomasse, la géothermie ou le solaire thermique sont ainsi appelés à un développement sans précédent, la France ayant pour objectif de passer la part de marché des réseaux de chaleur de 8 à 20 % d’ici 2030. 

Cote : 536 PER
Notice ArchiRès

sens de la ville

Cyrille Gouyette – Une street histoire de l’art : 50 ans d’art urbain révèlent 5000 ans d’histoire de l’art

Si certains artistes urbains revendiquent clairement leurs références à la tradition, d’autres semblent s’en détacher totalement. Pourtant, inconsciemment ou non, tous se nourrissent et s’inscrivent, par leur style, leur technique ou leur sujet, dans une histoire de l’art occidental qui débute à la Préhistoire. Richement illustré, cet ouvrage nous révèle, à partir d’un vaste choix d’artistes emblématiques de la scène urbaine – plus de 120 parmi lesquels Ernest Pignon-Ernest, JR, Banksy, Astro, Levalet, D*Face, Madame… –, comment leurs œuvres trouvent leurs corollaires à chaque époque et mouvement de l’histoire classique de l’art.

Cote : 7.038
Notice ArchiRès

walker

Eleonore Muhidine – Reconstruire la ville par les mots : Berlin et la critique architecturale après 1945

1945, Berlin est une ville detruite.Elle se trouve à tournant de son histoire selon une génération d’historiens, journaliste, architecte et critiques de l’architectures et critiques de l’architectures. A travers leurs écrits et leurs engagements, ils vont à la reconstruction matérielle et intellectuelle de l’ancienne capitale impériale. De la ville motorisée à la ville historique, du caractère habitable de la ville contemporaine à l’écriture d’une histoire de la modernité architecturale : leurs débats refletent l’évolution des discours sur l’architecture après 1945. Cette synthèse s’appuie sur les recherches menées dans sept fonds archives de critiques, quatre fonds institutionnels et trois fonds de revues

Cote : 711.432 BER
Notice ArchiRès