Flat Preloader Icon patientez
Sélectionner une page

L’ENSAM & MONTPELLIER 2028

En 2023, l’ENSAM a mené trois initiatives dans le cadre de la candidature de Montpellier à la Capitale Européenne de la Culture 2028 :

Observer le territoire depuis le Collège des écossais

Poste d’exposition et d’observation sur la ville et le territoire tout en revendiquant l’héritage de Patrick Geddes et en préparant le centenaire de la création du Collège.

Affichage Libre : un projet mêlant, urbanisme, art urbain, arts plastiques, littérature, graphisme.

Ce projet permet d’ investir les panneaux d’expressions libres de Montpellier et Sète qui portent le projet.

En partenariat avec deux artistes, Arzhel Prioul et Mathieu Tremblin, un workshop est organisé pendant une semaine par Eric Watier et Cédric Torne sur la création graphique et l’impression des affiches avec les étudiants en L2.

Situation.S à La Paillade

Avec Germana Civera, en résidence artistique, des enseignants architectes, ingénieurs, sociologues et les étudiants, en partenariat avec la Mission Mosson Cévennes,  constituent un témoignage de leur actions et découvertes via des présentations, échanges et des expositions.

Projet en 2024 : Outlook Towers

La révolution environnementale induite par le réchauffement climatique est au cœur des préoccupations de l’Ensam. Les conséquences sur notre région sont autant de données qui obligent à repenser les modèles économiques, l’aménagement du territoire et même les modes d’ha­biter.

L’Ensam , fondée sur un site sur lequel s’installa Patrick Geddes en 1924 (le Collège des Ecossais), a toujours entretenu un lien profond avec la pensée de cet immense savant. Biologiste, géographe, urbaniste, sociologue, pédagogue, mais surtout formidable précurseur des études environnementalistes et écologiques, Patrick Geddes conçut son « collège » comme un observatoire du développement des villes et des campagnes. En choisissant Montpellier (entre montagnes et mer comme il aimait à le dire), il savait ce territoire fragile et unique. L’histoire est en train de rattraper ce grand visionnaire, et le territoire du montpelliérain a aujourd’hui sombré dans une logique de sub-agglomération qui considère l’étalement urbain comme inéluctable. Le rôle des architectes, et des futurs architectes, est précisément de transformer les contraintes environnementales en des facteurs d’expressivité.

Dans le cadre de la chaire partenariale, labellisée Ministère de la Culture, intitulée « Pour une esthétique du changement » qui regroupe des architectes, des ingénieurs thermiciens, des paysagistes, des écologues et des artistes, l’Ensam proposera, sous la forme de structures foraines, des construc­tions singulières qui viendront se poser en des points précis d’un vaste territoire qui s’étend de Sète, à Maguelone, à Montpellier, aux étangs de Thau et de l’Or, à l’arrière-pays du Pic Saint-Loup et jusqu’aux vallées du Lez et de l’Hérault, comme des « stationnaires » (pour reprendre le substantif inventé par Jean-Marc Bustamante), posées sur des assises très diverses (car c’est cela être « situé » sur un sol) démontables, remontables, utilisables à plusieurs échelles qui permettent l’itinérance .

Ces structures telles des « outlook towers » d’un genre nouveau, construites en matériaux biosourcés et géosourcés par les ateliers de l’Ensam pourraient accueillir, au-delà de ses logiques scientifiques, des ac­tions pédagogiques, des installations artistiques, des discussions et des expositions. Cette manifestation transforme l’observation d’un territoire en une véritable réflexion sur le changement climatique. En un certain sens, ces balises, comme des amers pour des marins à la recherche d’un rivage accueillant, deviendraient lieux de récits et réceptacles pour les envies des habitants d’un autre futur.

Thierry Verdier, directeur de l'ENSAM présente le projet 2024 au côté de Nicolas Dubourg et Sophie Léron, co-directeurs de l'association Montpellier 2028
Thierry Verdier, directeur de l’ENSAM présente le projet 2024 au côté de Nicolas Dubourg et Sophie Léron, co-directeurs de l’association Montpellier 2028
SITUATION.S À LA PAILLADE

SITUATION.S À LA PAILLADE

SITUATION.S À LA PAILLADE, LE PROJET Un projet dans le cadre pédagogique du domaine d’Étude Master - Situation-s pédagogies critiques pour une écologie de l’architecture 2022-2023. Sur une proposition de Germana Civera – chorégraphe-chercheure, artiste associée dans...

lire plus
Capitale Européenne 2028 : Affichage sauvage réinventé

Capitale Européenne 2028 : Affichage sauvage réinventé

Affichage libre Arzhel Prioul et Mathieu Tremblin développent en duo des expérimentations autour de la question de l’affichage « sauvage » et public. Dans le cadre de l’exposition « Processus placards documents » en 2021 au PHAKT – Centre culturel Colombier à Rennes,...

lire plus
Café Geddes au Collège des Écossais à Montpellier

Café Geddes au Collège des Écossais à Montpellier

JEU. 01-06   Montpellier - Le Collège des Écossais, situé au 533 Av. Abbé Paul Parguel, ouvrira ses portes le jeudi 1er juin 2023, de 17h30 à 19h30, pour accueillir le Café. Cette initiative, organisée par l'Association Patrick Geddes Montpellier, offrira aux...

lire plus