Flat Preloader Icon patientez
Sélectionner une page

MUTATIONS DES ZONES D’ACTIVITÉS COMMERCIALES SUBURBAINES

LE RENOUVELLEMENT DES ENTRÉES DE VILLE :
JEUX D’ACTEURS ET FORMES URBAINES

Yoann FOUCHER, architecte

Thèse en architecture, spécialité Aménagement de l’espace

RÉSUMÉ

Cette recherche questionne les stratégies d’acteurs publics privés et les morphologies architecturales dans les projets de renouvellement des zones d’activités commerciales d’entrée de ville.
L’analyse tente de révéler les freins au renouvellement urbain et s’appuie sur l’observation participante dans la Société d’Aménagement de l’Agglomération de Montpellier (SAAM) ainsi que des entretiens sur deux autres projets «Pont de l’âne Monthieu» à St Etienne et «Château-Redon» à La Valette du Var. Ces cas français sont intéressants car rares à leur échelle d’intervention. Ils sont pilotés par des aménageurs publics (Société Publique Locale ou Etablissement Public d’Aménagement) associés à des promoteurs-investisseurs pour la création d’un nouveau site commercial.

Le corpus de données permet de comprendre l’organisation des acteurs au sein des projets urbains : coalitions et oppositions entre les collectivités publiques, les commerçants d’hypermarchés ou de grandes surfaces spécialisées, les promoteurs, les propriétaires, et les associations. Les stratégies des acteurs publics et des promoteurs s’appuient sur des représentations différenciées de l’urbanité qui impactent la programmation et la conception architecturale.

L’évolution morphologique des pôles commerciaux est complétée par d’autres cas en France et à l’étranger et montre l’hybridation des nouvelles centralités vers plus de mixité fonctionnelle.

Les cas étudiés innovent parmi les projets de renouvellement en zone d’activités commerciales, mais leur spécificité questionne leur reproductibilité dans d’autres villes moyennes françaises.

SOUTENANCE DE THÈSE

Vendredi 30.11.2018 à 14h30
Université Paul-Valéry Montpellier 3
Salle des Actes | Site Saint-Charles 1

ÉCOLE DOCTORALE ET LABORATOIRES

Thèse délivrée par l’Université Paul Valéry Montpellier (ÉcoleDoctorale 60).

Travaux réalisés au sein du Laboratoire Innovation Formes Architectures Milieux
et du laboratoire Acteurs, Ressources et Territoires dans le développement.

COMPOSITION DU JURY

→ DIRECTRICES DE THÈSE
Catherine BERNIÉ-BOISSARD, Professeure en géographie de l’aménagement, Université de Nîmes
Anne SISTEL, Architecte-Urbaniste, Maître assistante à l’ENSAM

→ RAPPORTEURS
Arnaud GASNIER, Maître de Conférence HDR en Géographie et aménagement, Université du Maine
Jean SOUMAGNE, Professeur émérite en Géographie, Université d’Angers

→ EXAMINATEURS
David GIBAND, Professeur en urbanisme et aménagement du territoire, Université Perpignan Via Domitia
CHRISTINE LIEFOOGHE, Maître de conférence à l’UFR de Géographie et aménagement, Université de Lille