Flat Preloader Icon patientez
Sélectionner une page

LE MOIS DE LA PHOTOGRAPHIE 

PHOTOFOLIES

 

 

 

 

EXPOSITION
DU MAR. 03.03.2020
AU VEN. 03.04.2020

 

Photo @Eric Foley

Photo @Gwenaël Bollinger 

Eric Forey

Eric FOREY a commencé la photo à 12 ans et le virus ne l’a plus lâché.
Il est devenu professionnel en 2010 pour répondre au développement des commandes, partenariats et ventes de tirages.

Il anime des formations pour particuliers, entreprises et services publics (les bases techniques, les bases de la composition, la photographie d’architecture, la photographie urbaine, les séries photographiques,…).

Il intervient lors de conférences sur la photographie d’architecture ou sur la photographie urbaine devant des clubs photos, des entreprises, des étudiants en architecture, que ce soit à Paris, Genève, Namur ou Lyon…

Il est l’auteur de trois ouvrages à destination du grand public : Photographier l’Urbain aux éditions Pearson en 2012, La Photo Urbaine aux éditions Knowware en 2015 et Serial Photographer aux éditions Eyrolles en 2017.

Il expose régulièrement dans toute la France ( Bordeaux, Toulouse, Paris, Dax, Perpignan, Cholet, Lyon, Arles, …)

Il a également remporté quelques prix prestigieux, comme les Photographies de l’Année 2017 en catégorie « Architecture » et « toutes catégories » décernées par l’Agence pour la promotion de Photographie en France ou le Prix Ilford pour le noir et le blanc. Il est très régulièrement publié dans la presse internationale.

Gwenaël Bollinger

A propos :

« La photographie…

Une passion dévorante, un besoin viscéral depuis plus de 10 ans maintenant.

Une merveilleuse manière de mettre en image des émotions, des sensations, des atmosphères, des couleurs, des humeurs, des envies… une façon de dépasser les simples apparences, de se livrer corps et âme.

L’eau, revient dans la plupart de mes séries… qu’elle goutte, qu’elle ruisselle, qu’elle stagne, qu’elle jaillisse… elle est pour moi tout ce qui est vie, avec ses hauts et ses bas.

Non la vie n’est pas un long fleuve tranquille, et c’est sans doute mieux ainsi !

Les villes me fascinent par leur énergie et leur géométrie, et à chaque heure de la journée ses plaisirs… une histoire de lumière !

Je suis sensible aux atmosphères qu’elles donnent en spectacle, de jour comme de nuit, telles des scènes de cinéma, infinies…

Et si la ville est un terrain de jeu idéal pour moi, j’ai également besoin de nature pour me ressourcer, l’occasion de développer d’autres séries. »

LE MOIS DE LA PHOTOGRAPHIE 2019