Flat Preloader Icon patientez
Sélectionner une page

IMPACT DU MICROCLIMAT URBAIN SUR LES STRATÉGIES D’AMÉNAGEMENT DES TERRITOIRES.
Cas de Nîmes et Montpellier

Julie Chrystelle MALET doctorante

SÉMINAIRE DOCTORAL
MARS / DATE À PRÉCISER
12H – 14H
salle DES CONSEILS

RÉSUMÉ

Actuellement les villes sont marquées par le phénomène d’îlot de chaleur urbain (ICU) qui s’intensifie avec le dérèglement climatique, rendant les villes sensibles à ce phénomène.
Ce dérèglement à l’échelle planétaire impacte directement les sociétés actuelles, qui repensent les villes en trouvant d’autres solutions, notamment, des solutions technologiques pour réduire les températures.
Cette recherche s’intéresse à l’impact de ce changement climatique sur les stratégies d’aménagement des territoires. Le cas d’étude qui a été retenu est le territoire Nîmois. Il s’agit d’un territoire fortement impacté par l’imperméabilisation, le manque de végétation au centre ville, etc. Il serait intéressant, par la suite, de comparer ce territoire au territoire Montpelliérain.

ÉCOLE DE RATTACHEMENT

– Laboratoire Innovations Formes Architectures et Milieux (LIFAM), ENSAM
– Territoire et l’environnement, par la télédétection et l’information spatiale (Tetis)
– école doctorale : ED 60, Territoire, temps, société et développement, Université Paul Valéry

DIRECTION DE THÈSE

Hassan AÏT HADDOU, directeur de thèse
Rahim AGUEJDAD, co-encadrant

TITRE DE LA THÈSE EN PRÉPARATION

Impact du microclimat urbain sur les stratégies d’aménagement des territoires. Cas de Nîmes et Montpellier.