Laboratoire Innovation Formes Architectures Milieux LIFAM

Le laboratoire

TROISIEMES RENCONTRES DU RESEAU ENSA-ÉCO

Changement climatique : les architectes veulent-ils faire partie du problème ou de la solution ?

14-16 novembre 2019

ENSA Montpellier

Ouverture des inscriptions en ligne ici

Liste des hotels, Montpellier

 

 

ENJEUX ET OBJECTIFS

Le réseau ENSA-ÉCO « Pour l’enseignement de la Transition Écologique dans les écoles d’architecture et de paysage » tend à valoriser des pratiques pédagogiques vertueuses, émergentes et démonstratives du point de vue écologique, qui se pratiquent d’ores et déjà dans les ENSA. Les rencontres du réseau ont aussi la vocation de tisser des liens de solidarité, de travail et de révéler des convergences d’actions entre les enseignants, les étudiants, les praticiens et les usagers des territoires. Ces rencontres du réseau ENSA-ÉCO ne sont pas isolées des nombreuses recherches sur la Transition Écologique. Différentes actions du Ministère de la Culture ont contribué à un socle de connaissances sur les thèmes écologiques, certaines incluant précisément le réchauffement climatique, comme des études d’« Ignis Mutat Res, Penser l'architecture, la ville et les paysages au prisme de l'énergie » (2011 - 2015) et d’autres du programme « Architecture du XXème siècle, matière à projet pour la ville durable du XXIème siècle » (2016-2020). De nombreuses études été consacrées à la Transition Écologique au Ministère de la Culture, au PUCA, à l'ADEME, avec l'ANR et la CDC. L'ensemble de ces réflexions a créé un foisonnement de sujets alimentant la réflexion sur les territoires décarbonés et la ville bienveillante.

Les deux premières rencontres du réseau, en 2017 à Lyon[1] et en en 2018 à Nancy[2], ont permis :

- de fédérer les membres de notre communauté,

- de faire connaitre les activités pédagogiques plurielles liées à l’écologie dans les Écoles Nationales Supérieures d'Architecture et de Paysage,

- de mettre en débat un ensemble de "mesures basculantes" pour l'enseignement et la recherche sur la transition écologique dans les écoles d'architecture et de paysage.

Le réseau ENSA-ÉCO souhaite poursuivre cet effort tout en ouvrant à une question centrale pour les écoles d'architecture et de paysage.

Les 3èmes rencontres du Réseau ENSA-ÉCO, qui auront lieu à Montpellier du 14 au 16 Novembre 2019, seront dédiées à la thématique du changement climatique, question urgente de la Transition Écologique tout particulièrement pour les écoles d'architecture et de paysage.

Les réalités scientifiques et les conséquences de ce phénomène sont de plus en plus finement connues. Il a été établi que l’atténuation, notamment par la réduction des émissions de GES et l’adaptation, concerne directement nos domaines de l’architecture, de l’urbanisme et du paysage. Le changement climatique doit bien entendu être mis en relation avec les autres crises environnementales et sociales, nuancé selon les multiples situations géographiques et sociales du territoire français, en métropole et dans les territoires d’outre-mer.

A travers ces rencontres, nous souhaitons contribuer à une vision globale (Nord, Sud, Est et Ouest), valorisant ainsi la très grande diversité des ancrages territoriaux des ENSA(P).

Les 3èmes rencontres pédagogiques du réseau ENSA-ÉCO souhaitent valoriser les sujets autour de la question de la Transition Écologique dans le prisme particulier du changement climatique. Les questions soulevées sont globales et locales, historiques et prospectives. Elles doivent permettre d'alimenter rapidement les enseignements dans les écoles d'architecture et de paysage, tout en tissant des liens avec les acteurs professionnels.

Ces 3èmes rencontres manifestent la volonté de contribuer à la reconnaissance des conséquences du changement climatique et aux actions d’atténuation et d’adaptation. En opposition au « climato scepticisme » les représentants du réseau se nourrissent des recherches-actions, des innovations pédagogiques et des pratiques concrètes de transition hors des écoles. L’enjeu ici est de valoriser des pratiques pédagogiques et des recherches sur le changement climatique, de donner à penser et à agir dans la diversité des réponses architecturales et paysagères au réchauffement et aux épisodes extrêmes. Ces rencontres permettent de croiser les connaissances et les expériences des « transitionneurs », de contribuer au développement des actions d’adaptation par l’architecture et le paysage.

COMITÉ SCIENTIFIQUE

Eric ALBISSER (ENSA Strasbourg) / Hassan AIT HADDOU (ENSA Montpellier) / Catherine AVENTIN (ENSA Toulouse) / Frédéric BARBE(ENSA Nantes) / Aline BARLET (ENSAP Bordeaux) / Olivier BALAY (ENSA Lyon) / Mohammed BELMAAZIZ (ENSA Marseille) / Marc BENARD(ENSA Paris Val-de-seine)/ Stéphane BERTHIER (ENSA Versailles) / Gilles BOUCHER (ENSA Toulouse) / Robert CELAIRE (ENSA Montpellier) / Pierre-Antoine CHABRIAC (ENSA Saint-Etienne) / Anne D'ORAZIO (ENSA Paris-la-Villette) / Marc DE FOUQUET (ENSA Marne-la-vallée) / Nicolas DUBUS(ENSA Grenoble) / Loïc DAUBAS(ENSA Bretagne) / Peggy GARCIA(ENSA Paris-Malaquais)/ Dominique GAUZIN-MULLER (Personnalité extérieure - amàco) / Pascal GONTIER (ENSA Nantes) / Christophe HUON (ENSA Nancy) / Rozenn KERVELLA(ENSA Bretagne) / Régis LE NORMAND(ENSAP Bordeaux) / Robert LE ROY (ENSA Paris-Malaquais) / Xavier LAGURGUE (ENSA Paris Val-de-seine)/ Rémi LAPORTE (ENSA Clermont-Ferrand) / Jean-Paul LAURENT(ENSA Montpellier) / Philippe MADEC (ENSA Bretagne) / Estelle MORLE (ENSA Lyon) / Laurent MOULY (ENSA Normandie ) / Nicolas NOGUE (MC-COPIL) / Isabelle PHALIPPON ROBERT (MC-COPIL) / Pascal ROLLET (ENSA Grenoble- COPIL) / Dominique ROUILLARD (ENSA Paris-Malaquais) / Dimitri TOUBANOS (COPIL – Animateur ENSA-ÉCO) / Armelle VARCIN (ENSAP Lille) / Philippe VILLIEN (ENSA Paris-Belleville- Pilote ENSA-ÉCO) / Roberta ZARCONE (ENSAP Lille)

COMITÉ D'ORGANISATION

Hassan AIT HADDOU (ENSA Montpellier) / Aline BARLET (ENSAP Bordeaux) / Robert CELAIRE (ENSA Montpellier) / Dominique GAUZIN-MULLER (Personnalité extérieure - amàco) / Christophe HUON (ENSA Nancy) /Jean-Paul LAURENT (ENSA Montpellier) / Dimitri TOUBANOS (COPIL – Animateur ENSA-ÉCO) / Philippe VILLIEN (ENSA Paris-Belleville –Pilote ENSA-ÉCO) / Roberta ZARCONE (ENSAP Lille)

 


[1] Pour plus d'informations : http://ensaeco.archi.fr/manifestations/actes-lyon-2017/

[2] Pour plus d'informations : http://ensaeco.archi.fr/manifestations/2018-nancy-_mesures-basculantes/

 

 


 

A PROPOS DU LIFAM

Historiquement, le LIFAM, unité de recherche créée en février 2013, regroupe les activités scientifiques au sein de l’ENSAM. Conformément d’une part à la tendance à l’œuvre encourageant à la constitution d’unités étoffées et structurées, tendance soutenue et relayée par le Ministère de la culture, et d’autre part, à l’ouverture à l’université définitivement encouragée par les décrets de 2018[1], cette unité est l’aboutissement de la volonté de rassembler dans une même dynamique des activités de recherche longtemps dispersées et ainsi d’afficher une meilleure visibilité des travaux de recherches des enseignant-chercheurs et des enseignants. Cette trajectoire a connu un temps intermédiaire qui a pris la forme d’une fédération de recherche nommée FRILab (Fédération des Recherches Interdisciplinaires des Laboratoires de l’ENSAM[2]) créée en décembre 2009.

Le LIFAM est donc une unité de recherche pluridisciplinaire rassemblant des enseignants chercheurs et enseignants issus de l’ensemble des champs disciplinaires communs à toutes les écoles nationales supérieures d’architecture (ATR, HCA, SHSA, STA, TPCAU, VT)[3], mais également des enseignants chercheurs et chercheurs provenant d’autres établissements (Ecole nationale supérieure d’Art et de Design, CNRS, Universités).

Le LIFAM développe une recherche en architecture, urbanisme et paysage. Ses membres, enseignants-chercheurs, chercheur(s) et enseignants, initient des travaux de recherche accordant une place importante au projet : la recherche par le projet et pour le projet. C’est précisément ainsi que non seulement l’enseignement institue son adossement à la recherche, mais que la recherche trouve dans les pratiques et objets pédagogiques de nouveaux ressorts à son développement et renouvellement.

Le LIFAM est très ancré localement et une partie de ses orientations scientifiques s’inscrit dans celles de l’environnement universitaire, culturel, institutionnel et professionnel de la région. Cette inscription s’affirme d’abord, dès 2013, dans la cadre de la création du Pôle de Recherche et d'Enseignement Supérieur, PRES Sud de France ; le LIFAM, au sein de l’établissement, a initié l’engagement. L’ENSAM devenait ainsi l’un des premiers membres fondateurs du PRES Sud de France. Ensuite, toujours dans la même dynamique d’ouverture, à la faveur de l’adhésion de l’ENSAM au projet I-site Montpellier Université d’Excellence (MUSE), que l’université de Montpellier a porté en 2017 dans le cadre du programme national investissements d’avenir (PIA), le LIFAM trouvait un nouveau cercle d’expression. Le positionnement des thématiques de recherches du LIFAM a été déterminant pour cette inscription dans une dynamique travaillant sur les défis scientifiques liés l’innovation et au développement durable. Ces deux thématiques sont au cœur du projet scientifique du LIFAM. Cet ancrage permet donc au laboratoire d’ouvrir vers de nouveaux questionnements scientifiques en interaction avec d’autres équipes de la COMUE LRU et les laboratoires membres de l’ I-site.

 


[1] Décret n° 2018-105 du 15 février 2018 portant statut particulier du corps des professeurs et du corps des maîtres de conférences des écoles nationales supérieures d'architecture, lien

[2] Cette fédération, dont l’objectif était de regrouper six unités de recherche de l’ENSAM (quatre équipes de recherche [Structures légères pour l’architecture (SLA); Architecture, Paysage, Patrimoine (ARTOPOS); Formes urbaines et développements durables (FU2D); Limites, frontières et porosités entre les arts et l’architecture (PROTÉE)] ; un programme de recherche [Politiques patrimoniales et pratiques de l’image (IMAGE et PATRIMOINE)] et une antenne d’un laboratoire d’ENSA de Paris La-Villette [Groupe de recherche philosophie, architecture, urbain (GERPHAU)], a servi d’étape intermédiaire à la reconfiguration actuelle.

[3] Arts Et Techniques De La Représentation (ATR), Histoire et Cultures Architecturales (HCA), Sciences de l'Homme et de la Société pour l'Architecture (SHSA), Sciences et Techniques pour l'architecture (STA), Théories et Pratiques de la Conception Architecturale et Urbaine (TPCAU), Ville et territoire (VT).

 

ACTUALITES

photos

Conférencier invité: André De Herde

photos

Conférencier invité: Carin Smuts

photos

Conférencier invité: Patrice Doat

photos

Rencontres ENSAECO Montpellier 14-16 Novembre 2019

photos

Vient de paraitre

LIENS

PARTENAIRES

CONTACTS

179, rue de l'Espérou

34093 Montpellier cedex 5

04 67 91 89 89

Nous contacter